Bill one-o-one

by

Un gars nous a déjà pété une coche parce qu’on re respectait pas la loi 101.

MOI: Vous voulez vous plaindre de quoi monsieur?

MR: On est au Québec, j’ai le droit de m’attendre à ce que les documents que j’emprunte soient en français.

MOI: Tout à fait d’accord avec vous.

MR: Ben d’abord, pourquoi les deux derniers CDs que j’ai empruntés étaient en anglais.

MOI: Peut-être parce que ce sont des disques de chanteurs américains qui chantent en anglais?

MR: Me semble que vous auriez pu au moins traduire les livrets.

MOI: Les livrets de disque?

MR: Ben oui.

MOI: Vous parlez des paroles de chansons?

MR: Ben oui. Heille, t’étais pas né toi quand nous-autres, on s’est battu pour la loi 101 pour garder le français.

Et le monsieur me fusille du regard avant de quitter la bibli. J’imagine que je le reverrai le 23 juin prochain sur le front du Journal de Québec avec un gros titre du genre: Arrestation d’un patriote qui en demande un peu trop.

Publicités

2 Réponses to “Bill one-o-one”

  1. Jazz Says:

    Um… bon. C’est qu’en fait, maintenant que je suis dans les commentaires, je me rends compte que vraiment, y’a rien qu’on puisse dire. Pis ça veut un pays.

  2. guyugoule Says:

    Si je me souviens bien, en fait il EXIGEAIT que l’on traduise l’intégralité des livrets de tout les CD!
    Quel type sympatique!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :