Vrai mensonge (mais sans Arnold Schwartzi chéri)

by

Un homme pour qui l’accès au laboratoire informatique est interdit (probablement parce qu’il était allé voir des sites de demoiselles pas ben ben habillées) se présente à la bibliothèque et désire aller sur internet.  Comme il a enfreind le règlement, il est avisé qu’il ne peut plus utiliser ce service.  Alors débute un joli spectacle.  Notre homme répond qu’un certain monsieur X de l’informatique lui a donné la permission et que nous n’avons qu’à l’appeler.  Cependant, monsieur X n’existe pas réellement, mais ne le lui disons pas tout de suite et laissons le plutôt poursuivre son entreprise.  Suite à mon refus de contacter le fameux « monsieur X », notre gentil protagoniste quitte la bibliothèque. 

 « DRING! »  fit le téléphone. 

« Bibliothèque de **** bonjour! » fis-je. 

« Oui, bonjour, ici monsieur X, j’appèle pour vous dire que Antoine (nom fictif) peut aller sur internet. » me répond la voix.

« Je te reconnais Antoine » fini-je

Publicités

Étiquettes : , ,

2 Réponses to “Vrai mensonge (mais sans Arnold Schwartzi chéri)”

  1. Narcisse Says:

    Ha ha ha excellent, il ne manque pas de culot, juste d’un peu de cul.

  2. RÉJEAN PAGÉ Says:

    La subtilité humaine me fascineras toujours.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :