Archive for octobre 2009

Première neige

24 octobre 2009

Hier, j’étais au comptoir du retour et je regardais la neige tomber, les usagers par vague répétitives, les flocons tourbillonant. Je feuilletais aussi le krach parfait d’Ignacio Ramonet et je rageait dans ma barbe.

Quelques fois, lorsqu’il pleut ou neige, nous devons essuyer quelques livres qui ne furent pas protéger des intempéries ou qui furent atteint par quelques flocons ayant eu l’audace d’entrer dans le sac que l’usager trimballait.

Rien de plus normal. Un brin chiant mais normal.

Il devait être quinze heure et des poussières quand je vit une femme tenant un livre au dessus de sa tête, pour protéger ses cheveux!

Elle me remit le livre avec un bon pouce de neige sur le quatrième de couverture et retourna d’où elle venait mais cette fois, sans protéger ses cheveux.

Je n’ai pas eu la force de lui dire quoi que ce soit. Son livre portait sur les clés de la confiance en soi ou un truc du genre.

Si je la revois, je vais lui suggérer l’ignorance en soi.

Enterré vivant…

23 octobre 2009

Oui oui oui…
J’étais depuis tout ce temps enterré vivant chez une usagère frustrée.

Ce qui explique mon absence.

Elle était si fâché de ne pas avoir eu son exemplaire de Millenium qu’après mon quart de travail, elle m’a sournoisement tendu une embuscade près des cèdres de la ville de ****

Pourquoi moi? J’en sais rien… j’ai pourtant été poli avec elle…

Donc elle m’assène un coup du tome 2 de la série Twilight (emprunté à sa fille… je le découvris plus tard) et me traîne jusqu’à sa voiture (Dieu qu’elle était forte…!!!)
Tel un Paul Sheldon… je me suis fais torturé par une Katy Bates hurlante et à moitié folle… et par une fille au teint pâle me parlant dans un charabia runique de sorcière.

Je vous éparge les détails sanglant digne d’un livre d’un Senécal (d’ailleurs, je devrais l’appeler pour lui parler de mon histoire… enfin).

Comment je m’en suis sorti?

j’avais, sans le savoir, un exemplaire du Bruit et de la Fureur de Faulkner dans ma poche arrière…
Je lui ai fait croire qu’il s’agissait d’un nom d’emprunt du célèbre écrivain Suédois et que ce livre était en fait une oeuvre postume encore inconnue…
Après l’avoir convaincu, je lui ai fait la lecture… dès les premières pages, elle s’est mise à saigner du nez… et elle est morte au bout de son sang… je me suis défait de l’amas de livres puants qui submergeait mon corps adoniste…et me suis sauvé… sa fille était si absorbé par le tome 3 de Twilight qu’elle ne m’a même pas vu filer.
(Vous me comprendrez, en arrivant à la bibliothèque, j’ai tout de suite écrit une note à son dossier concernant son impatience et son inélégance. Et sa fille peut bien crever en paix, je lui ai mis 50$ d’amende dans son dossier.)
Enfin, l’important c’est d’être ici à nouveau…
Surtout ne me parlez plus de Twilight et de Millenium…

Hé ben…

22 octobre 2009

Hier, une usagère vient me voir et me dit: « heille, tu connais Conan les bibliothécaires? » d’un jeu d’acteur formidable je lui décoche un « non qu’est-ce que c’est? » et elle écrit sur un bout de papier conan les bibliothécaires, me le tend en me disant d’aller voir ça, que j’allais rire.

Samedi dans la presse, Mme Chantal Guy que nous apprécions beaucoup disait quelques mots sur nous et voilà que ce matin, chez Christiane Charette,  nous sommes cités.

Même si je suis l’un des derniers du groupe originel et comme l’attrait de Conan ne cesse de s’étendre, nous tenterons au cours des prochains jours de remettre en branle notre démarche avec des publications plus régulière et constante.

Anarchiviste